Getu He, grimpe en Chine

Getu He, grimpe en Chine

Getu He, grimpe en Chine 900 600 Olivier

Trip grimpe en Chine

Cet automne, direction l’Asie et plus particulièrement la vallée de Getu He, pour un trip grimpe en Chine. Même si l’escalade en ces lieux remonte à des périodes plus anciennes, de nombreuses voies y ont été équipées à l’initiative du Petzl Roc Trip de 2011. Le site en devient une destination grimpe intéressante et nous avions envie de découvrir le potentiel du lieu, tout en profitant d’une bonne dose de dépaysement!

Rejoindre Getu He

Dès l’arrivée à Guiyang où se situe l’aéroport le plus proche de Getu He (aéroport de Guiyang: 贵阳), le dépaysement aura été total. Ici, on croise des modes de transport insolites. De plus, les gens se retrouvent à toute heure dans la rue pour danser ou jouer au diabolo. Il y a aussi un contraste énorme entre certains grands magasins hyper fashion et des petits commerçants comme ce livreur de légumes à l’ancienne.

velo guiyang

Getu He grimpe Chine

Danseurs à Guiyang

Un détail de taille: ici, quasiment personne ne parle anglais. Il faut donc être un minimum organisé pour arriver à votre destination. Impossible de lire les panneaux et autres indications en chinois et l’idée de louer une voiture est à oublier. Il est d’ailleurs primordial d’avoir imprimé sur papier en chinois les lieux ou vous voulez vous rendre. Les chauffeurs de taxi sont très pressés. Il faut donc leur présenter rapidement l’adresse de votre hôtel si vous devez passer une nuit sur place après le vol. Cette étape est d’ailleurs quasiment obligatoire d’autant que vous devrez fournir votre adresse d’arrivée pour obtenir votre visa.

La plupart des taxis rechignent à sortir de Guiyang et le plus simple pour aller à Getu est de vous rendre à la gare de bus de Jinyang (金阳客运站) qui vous permettra de rejoindre Ziyun ( 紫云) en 2 h environ dans un bus confortable.

Attention, il il n’y a à ma connaissance que deux départs par jour et le dernier bus partait de Jinyang vers 13h00 pendant notre trip.
De Ziyun, un minibus vous emmènera à Getu He en 45 minutes environ. Dernier bus de Zinyun pour Getu He ( 格凸河) vers 17h30.

Getu He grimpe Chine

L’énorme gare de bus de Jinyang (Guiyang). Le jeu consiste à monter dans le bon bus.

Sur la route qui mène à Getu, on découvre un décor très rural, à des années lumières de l’agitation de Guiyang, avec des montagnes si caractéristiques et des petits villages perdus dans la campagne.

Getu He grimpe Chine

Getu He grimpe Chine

Un village à l’entrée de la vallée.

Arrivés à Getu He, nous avons décidé de nous installer à la guest house, une des premières maisons sur la gauche en arrivant avec des affiches PETZL. Il existe aussi deux hôtels un peu plus loin mais la guest house est beaucoup moins chère (60 yuans/pers environ par nuit, repas du soir et bol de nouilles au petit dej) pour un confort très correct. On y trouve la meilleure nourriture du coin à déguster avec baguettes évidemment. A noter que nous n’avions pas réservé avant d’arriver. La communication se fait essentiellement par signes avec la famille d’accueil, très chaleureuse. Faites preuves d’imagination pour vous faire comprendre!

Sur place, de petits commerces permettent de se dépanner mais pour certains aliments tels cafés, fruits frais ou autres denrées compliquées, il faudra aller à Ziyun!

Place à l’escalade!

Côté escalade, de nombreux secteurs proposent un grand choix pour le niveau 6 et 7. Les voies d’escalade dans le 8 sont moins nombreuses avec néanmoins des pièces de choix. Il existe aussi des secteurs plus faciles dont on pourra profiter à condition qu’il ne pleuve pas.  Le climat est assez humide mais une bonne partie des secteurs est protégée de la pluie et il faudra juste prévoir de quoi se changer au pied des voies.

Du village de Getu He, on peut aller grimper à pied au secteur de son choix. Il faudra marcher 45 minutes pour la falaise la plus éloignée ( fish crag). Très reposant de pouvoir se passer de voiture pendant la durée du séjour!

A l’entrée de la vallée, on trouve des secteurs intéressants avec de très belles voies en 6 et 7 principalement avec de belles longueurs en mur à Fish crag ou en dévers à Wawan’s cave, Rastaman crag et Oliver’s crag.

Getu He fish crag grimpe Chine

Les beaux murs techniques de Fish Crag

Getu He grimpe Chine

Le 5c+ majeur de Rastaman crag

Getu He grimpe Chine

Florence dans le superbe Zion, 6c+ de Rastaman crag

Getu He grimpe Chine     Getu He grimpe Chine

Roman dans un magnifique 7a+ de Wawan’s cave.

Il existe dans la même zone des secteurs très sympas avec des voies d’escalade plus faciles en 5 et 6 avec White Crag, Left of Red et le CMDI wall qui est avant tout intéressant pour les grandes voies. On trouvera aussi une grande voie à Pussa Yan, à la descente assez compliquée et quelques couennes plutôt faciles.

Un peu plus isolé, Banyang Cave est certainement le secteur le plus intéressant pour les voies dures actuellement avec de magnifiques envolées sur colonnettes aux alentours de 7c et un beau mur en léger dévers très résistant sur la droite, truffé de 8a et 8b de toute beauté.

Getu He grimpe Chine

Gui bourrine dans les voies dures de droite de Banyang cave… (photo:Roman Bayon)

Getu He grimpe Chine

voies où il faut parfois fermer le bras…(photo:Roman Bayon)

Getu He grimpe Chine

Flo, perdue dans l’océan de colonnettes de la partie gauche de Banyang cave. (Photo: Roman Bayon)

Getu He grimpe Chine

Juste en face de la guest house, le petit secteur de Lazy Dragon cave présente quelques voies intéressantes. A noter qu’une rivière s’engouffre dans la grotte et qu’il faut se mouiller les pieds pour faire les voies de droite un peu sales car peu grimpées.

De l’ambiance…

Sur les marches d’approches, on découvre  un environnement de rizières où les habitants passent une bonne partie de leur temps à cultiver des légumes et entretenir leurs champs avec des méthodes parfois ancestrales. Là encore petite surprise quand on en voit certains sortir un magnifique Samsung 4G pour passer un coup de fil entre deux coups de pioche.

Bien que relativement pauvres, les gens sont ici très chaleureux et on nous a invité plusieurs fois à venir manger au cours de nos promenades. Cette région s’est ouvert au tourisme récemment et les habitants sont un peu curieux de voir des européens dans les environs. Les pétards et feux d’artifices sont très en vogue et si vous avez l’impression d’être au coeur d’un conflit militaire, vous aurez désormais l’explication!

Getu He Chine

Rizière a Getu He après la récolte

Getu He Chine

Des arches monumentales!

En prenant la direction opposée, on se dirige vers les deux grandes arches de Getu He qui ont fait toute la réputation du lieu. Nous sommes impatients d’aller découvrir ces grottes gigantesques. Il faut alors rentrer dans le parc de la Getu River en  payant soit une entrée journée, soit un pass 6 jours.

Getu He grimpe Chine

La fameuse grande arche de Getu!

Pour rejoindre l’arche convoitée, une petite traversée en barque s’impose. D’ailleurs, il faudra faire attention a ne pas rater la dernière traversée après la grimpe (18h00 pendant notre voyage).

Getu He grimpe Chine

Une petite friture sur les bords de Getu River, en attendant de traverser la rivière!

Getu He grimpe Chine

La barque pour traverser Getu River, qui assure la liaison avec les villages perdus de la vallée voisine.

Pour accéder à l’arche du haut, il faudra se farcir les 1500 marches d’escalier. L’échauffement des cuisses sera parfait! Cette arche propose des couennes à l’intérieur du porche et des grandes voies. Nous n’avons pas grimpé sur l’arche du bas qui ne propose que des grandes voies dont la Voie du milieu, peu accessible avec son 8b+!

Getu He grimpe Chine

Les escaliers pour rejoindre la grande arche…

Getu He grimpe Chine

Escalade facile dans la grande arche de Getu.

La particularité de l’arche de Getu He est de proposer des voies très originales sur alvéoles, avec beaucoup de prises en inversées et d’adhérences pour les pieds. Très technique et bourrin à la fois! Le rocher est très peu adhérent d’autant plus qu’il n’y a pas eu beaucoup de passage et que l’intérieur de la grotte ne voit jamais le soleil (rocher blanc type face nord). Le niveau va de 6a a 9a et tout le secteur est abrité de la pluie.

Getu He grimpe Chine grande arche

Flo grimpe Dunman, magnifique 7a+ de la grande arche.

Getu He grimpe Chine

Petit repos avant d’attaquer la section dure d’Autochtono, 7c+

A noter que pendant notre séjour, les chinois s’étaient lancé dans de grands travaux pour aménager les environs de la grotte en vue de développer le tourisme. De ce fait un énorme groupe électrogène faisait un bruit considérable et une partie des voies de la grotte était inaccessible à cause de câbles électriques jonchant le sol.

Sur le chemin d’accès à l’arche du haut, on peut rejoindre le mini secteur de Flag cliff, un peu oublié malgré quelques belles longueurs en mur et la grotte de Buddha cave qui propose quelques magnifiques longueurs en 7 et 8.

Getu He grimpe Chine

Roman profite des voies sur-classes de Buddha Cave.

Lost in translation

Après cette journée de couennes à l’arche du haut, nous avons clairement le sentiment de ne pas avoir profité de cette grotte à sa juste valeur. Même si les voies sur alvéoles qu’on y trouve sont de toute beauté, il faut se rendre à l’évidence: nous n’avons pas du tout exploité l’ampleur de l’endroit et l’envie d’aller se frotter à ces grandes voies dans un énorme dévers se fait sentir! L’arche est parcourue de nombreuses voies d’environ 200m d’un niveau allant de 6c+ pour la plus facile à 8c+ pour l’hallucinant “Corazon de Ensueno” de Dani Andrada.

Je retourne donc quelques jours plus tard en compagnie de l’ami Guillaume faire “Lost in Translation”, une voie ouverte par Stéphanie Bodet et Arnaud Petit qui constitue un superbe voyage dans l’arche. L’itinéraire est esthétique et judicieux et nous nous sommes régalé dans ce dévers monstrueux avec de beaux combats à la clefs!

Getu He grimpe Chine lost in translation

La 1ere longueur de Lost in Translation. Y a encore du boulot avant le sommet!

Une grimpe bien physique où il faut ruser un peu pour ne pas se cramer les bras… Lost in translation, grande arche de Getu He, grimpeChine

Une grimpe bien physique où il faut ruser un peu pour ne pas se cramer les bras…

Getu He grimpe Chine

Gui dans le crux de la voie, la 3eme longueur.

Getu He grimpe Chine Lost in translation

Un bon dévers pour calmer les troupes!

 

Getu He grimpe Chine Lost in translation

Un peu de gaz…

Getu He grimpe Chine Lost in Translation

La dernière longueur, pleine de stalactites pendus au plafond.

Getu He grimpe Chine

On notera quelques effets indésirables sur la santé psychologique de notre ami Guillaume…

Guillaume retournera deux jours plus tard faire Nihaho Wokepa avec Roman. Très classe aussi apparemment!

Quelques infos pratiques :

Santé: Hépatites A et B, dTP et fièvre typhoïde. Apparemment, pas de gros problème de paludisme aux alentours de Getu mais certaines régions proches nécessitent quelques précautions à ce sujet, surtout en saison des pluies. Prendre aussi des pastilles Micropur pour purifier l’eau qui n’est pas potable et une bonne trousse à pharmacie pour les petits bobos et troubles divers. La nourriture étant assez épicée, des troubles gastriques sont possibles.

Administratif:
Passeport valide avec deux pages libres consécutives et visa obligatoire. Pour le visa, j’ai utilisé les services de rapidevisa.fr qui ont été très efficaces. Il faut fournir toute une liste de documents et s’y prendre au plus tard un mois à l’avance.

Période:
Nous étions sur place en octobre-novembre et le climat y était très agréable.

Monnaie:
1 euro fait environ 8 yuans. Difficile (impossible?) d’avoir des yuans en France avant votre départ. Le mieux est donc de retirer de l’argent avec votre carte bancaire en arrivant à l’aéroport en Chine. Il faut aussi se méfier des arnaques dans certains petits bureaux de change. La vie en ville est beaucoup plus chère qu’à la campagne. A titre indicatif, les 3 semaines sur place nous ont coûté environ 300 euros.

Avion:
Le billet d’avion Nice-Guiyang est autour de 900 euros. Il faut environ 25 heures en comptant les escales (si possibles pas trop courtes pour avoir moins de chances de perdre vos bagages). Si ces derniers sont perdus, il semble plus futé de les attendre à Guiyang qu’à Getu!

Divers:
Il est bon d’avoir son duvet avec soit et éventuellement un karrimat (lits un peu durs) pour plus de confort. Il y a néanmoins des couvertures à la guest house. Le téléphone portable fonctionne bien à Getu, Wifi et électricité à la guest house (prévoir un adaptateur).

Topo:

Et pour ceux à qui j’aurais donné des envies de voyage à Getu He, vous trouverez de nombreuses infos pratiques sur le site de Petzl, à cette adresse.

Pour les curieux, cet article en anglais trouvé sur le site El Potrero Chico guides.

Merci à l’ami Roman Bayon pour ces photos dont celle qui illustre cet article en page d’accueil: Flo dans Free Max (7c de Banyang Cave).

Pour me contacter…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.